Présentation

Le 28 Mai 2015, les doctorants de l’École Doctorale Stanislas organisent une Journée Internationale Jeunes Chercheurs à Nancy. Dans une dynamique pluridisciplinaire, cette journée vise à favoriser la rencontre, la valorisation et l’échange des travaux de jeunes chercheurs en Lettres et en Sciences Humaines et Sociales. Pour la première fois, cette journée revêt une envergure internationale, offrant la possibilité aux doctorants et aux docteurs ayant soutenu dans l’année d’échanger leurs réflexions autour de la thématique "Identités et Contextes".

« Une vie d’écriture m’a appris à me méfier des mots. Ceux qui paraissent les plus limpides sont souvent les plus traîtres. L’un de ces faux amis est justement « identité ». Nous croyons tous savoir ce que ce mot veut dire, et nous continuons à lui faire confiance même quand, insidieusement, il se met à dire le contraire. »

Amin Maalouf, Les Identités meurtrières (1998)


Identités et Contextes
La question des identités traverse le domaine scientifique et le dépasse. Fréquemment mobilisée dans le vocabulaire politique et médiatique, elle semblerait faire l’objet d’un « effet de mode » tout en soulevant de nombreux enjeux intellectuels et sociétaux. Les apports conceptuels de la notion d’identité viennent nourrir des réflexions scientifiques dans des domaines aussi variés que la sociologie, la psychologie, la philosophie, l’histoire mais aussi la géographie, la linguistique ou encore la littérature.
L’identité est une notion polysémique aux contours flous, qui recouvre diverses acceptions selon les époques, les espaces ainsi que les champs disciplinaires dans lesquels elle est mobilisée. Elle serait un « mot-valise » (Dubar, 2002), un terme qui « a tendance à signifier trop (quand on l’entend au sens fort), trop peu (quand on l’entend au sens faible), ou à ne rien signifier du tout (à cause de son ambigüité intrinsèque)» (Brubaker, Junka, 2001). Nombreuses sont les sciences humaines et sociales qui se sont emparées de cette notion, bien qu’il ne semble pas faire l’objet d’une définition consensuelle. Dès lors, en se situant dans une perspective pluridisciplinaire, il semble préférable de parler des identités en les situant dans des contextes définis, qu’ils soient historiques, géographiques, sociétaux, culturels, politiques, idéologiques.

Cette journée permettra aux jeunes chercheurs de présenter la manière dont ils mobilisent les identités ou le concept d'identité dans leurs travaux de recherche en apportant un éclairage conceptuel sur la notion ainsi que sur sa contextualisation. Les questionnements porteront sur les liens existants ou les relations potentielles entre Identités et Contextes.

Les propositions de poster ou de communication pourront s’inscrire dans des thématiques variées, par exemple :
- Construction, production et transformation identitaire dans un contexte communautaire ou sociétal. L’identité comme rapport à soi et rapport aux autres : identités personnelles, identités collectives, identités revendiquées, identités assignées, sentiment d’appartenance ;
- Identités et contextes culturels, politiques, linguistiques, symboliques, spirituels, religieux, idéologiques ;
- Contexte institutionnel et identités sociales, professionnelles ;
- Nouvelles technologies et identités virtuelles ;
- Crises des identités, mouvements identitaires ;
- Critiques, limites ou faiblesses des notions d’identité et de contexte.