Présentation

L’Association de Formation et de Recherche sur le Langage (AsFoReL), l’Agence Nationale de Lutte Contre l’Illettrisme (ANLCI) et la Fondation SNCF, l'ATILF / CNRS - Université de Lorraine organisent des journées de rencontres sur le thème « Penser-parler-lire-écrire : ça s’apprend ! Pour une prévention de l’échec scolaire et de l’illettrisme ».

Ces journées de rencontres auront pour objectif de revenir plus spécifiquement sur cette articulation entre oral et écrit dans l’apprentissage du langage et d’en mesurer les implications didactiques et pédagogiques, en confrontant les résultats des recherches avec les problématiques de terrain rencontrées par les professionnels de l’enfance (enseignants, personnels de structures petite enfance, pédiatres, médecins de PMI, orthophonistes, psychomotriciens, psychologues, animateurs, éducateurs, etc.), ou encore les organismes et associations de lutte contre l’échec scolaire et l’illettrisme.
En effet, en France, 2,5 millions de personnes, soit 7% des personnes âgées de 18 à 65 ans, sont encore identifiées comme illettrées, c’est-à-dire comme ne maîtrisant pas les savoirs de base permettant d’accéder à la lecture et l’écriture du français. La lutte contre l’illettrisme, qui a été « Grande cause nationale 2013 », doit commencer par un travail de prévention avant qu’elle ne se transforme en dispositif de réapprentissage. Les actions auprès des tout-petits et de leurs parents sont donc un enjeu majeur pour la réussite scolaire et, plus tard, pour l’intégration sociale et professionnelle. De nombreux organismes publics ou privés et des associations mettent en œuvre des démarches de réflexion, des formations, des actions et dispositifs spécifiques.
Ces journées de rencontres seront donc l’occasion de rassembler, d’une part, des chercheurs spécialistes de l’acquisition du langage oral et écrit et d’autre part, des acteurs de terrain qui œuvrent pour tenter de prévenir l’échec scolaire et lutter contre l’illettrisme. Elles s’inscrivent ainsi dans le prolongement des Assises nationales et européennes de l’illettrisme en novembre 2013 à Lyon, du colloque « Langagez-vous » qui s’est tenu à Grenoble en juin 2013, ou encore de la journée d’étude à la Sorbonne nouvelle - Paris 3 « Linguistique de l’acquisition du langage oral et écrit : retour sur des questions théoriques », en novembre 2011.
Des chercheurs et des professionnels interviendront donc alternativement :
- pour approfondir la réflexion sur la continuité de l’apprentissage du langage oral et écrit,
- pour rendre visible des dispositifs d’actions,
- pour interroger et croiser les points de vue.

La problématique de l’apprentissage du langage étant largement pluridisciplinaire, les journées sont destinées à mettre en relation des chercheurs et des étudiants en Sciences du langage et en didactique, en Sciences de l’éducation, en Psychologie et en Sciences cognitives, avec des professionnels de la santé, de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’action sociale, du monde associatif.
Elles sont également destinées à sensibiliser le grand public : parents, bénévoles d’association…