laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER


Article du Mélanges n° 29 (2006 - n° spécial : Acquisition : implications didactiques)

LA DICTEE A L’ADULTE COMME GENRE DE L’ACTIVITE SCOLAIRE D’APPRENTISSAGE DU LANGAGE ECRIT

JAVERZAT, Marie-Claude


Cet article conduit à penser la dictée à l’adulte comme un genre d’activité cognitivo-langagière avec une double perspective, didactique et de formation.

La dictée à l’adulte est une situation scolaire au cours de laquelle des activités langagières, inscrites dans un espace intermédiaire organisant le « passage » à l’écrit, issues des interactions entre le maître et un groupe d’élèves, visent à élaborer un texte écrit répondant à un but explicite et partagé. Cette situation semi-formelle d’apprentissage est explorée à la lumière des thèses vygotskiennes de l’entrée dans l’écrit et des théories de l’activité en s’appuyant sur des extraits d’un corpus recueilli en première année de l’école élémentaire (CP, 6-7 ans). Les élèves apprennent à parler et à penser l’écrit et avec l’écrit pour apprendre à l‘école. En dictée à l’adulte, l’activité conjointe est de nature cognitivo-langagière. L’étayage et la médiation du maître apparaissent déterminants dans la réussite de l’activité. En enrôlant l’élève dans une position d’auteur assumant la responsabilité de l’écriture, le maître, par ses actions de médiation et d’étayage, et les élèves, par leurs capacités à se déplacer dans l’espace discursif, construisent une communauté discursive dans laquelle peut se reconfigurer l’activité cognitivo langagière selon la tâche à réaliser et le genre discursif mobilisé.

This study has led to regarding dictation to adults as a cognitive and language activity genre with both a didactic and vocational view.

Dictating to the adult is a teaching situation in the course of which language practices, pertaining to an oral and written continuum and stemming from the interactions between the teacher and a group of pupils, aim to build up a written text in response to an explicitly agreed goal. This semi-formal learning situation was explored in light of the Vygotskian thesis on literacy and activity theories through part of a corpus from a classroom in the first year of elementary school (6-7 year old). At school, pupils learn to talk and to think about written work through writing. With the dictating practice, the joint activity is of a cognitive and language nature. The teacher’s supporting and mediating position seems to be a determining factor in the success of the activity as he invites the child to assume the role of the author, thus taking responsibility for the writing. The teacher and the children with their ability to move within the discourse space build up a discursive community in which the cognitive and language activity can be rearranged with the task to fulfil and the discursive genre used.


version complète et imprimable
LA DICTEE A L’ADULTE COMME GENRE DE L’ACTIVITE SCOLAIRE D’APPRENTISSAGE DU LANGAGE ECRIT


2006-07-06 14:43:43

  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales