laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER
Accueil > Les actualités > Retour sur ... en images ... Visite de l’Université d’éducation de Hong Kong

Retour sur ... en images ... Visite de l’Université d’éducation de Hong Kong

L’Université d’éducation de Hong Kong | L’EduHK, une université pionnière pour la recherche en éducation en Asie

Les 2 et 3 mai 2017, la Direction des relations internationales de l’université de Lorraine associant l’école doctorale Stanislas, et l’Atilf, laboratoire commun de recherche [CNRS/UL] ont reçu dans ses murs la première visite d’un groupe de 12 doctorants de l’Education University of Hong Kong, après avoir signé en novembre 2016 un partenariat stratégique avec la prometteuse jeune université de Hong Kong.

L’EduHK a pour ambition d’être une université pionnière dans le domaine de la recherche en éducation ; elle est déjà classée seconde en Asie.

Les deux universités en sont aux débuts de leurs échanges scientifiques. Ceux-ci concerneront la formation, la recherche et le doctorat ainsi que l’international.
Le 2 mai, Karl Tombre, vice-président en charge des partenariats socio-économiques et de l’international à l’Université de Lorraine (UL), représentant du Président, a accueilli la délégation menée par Tai-Lok Lui, le professeur & vice-président en charge de la recherche et du développement, Sing Kai Lo, Professeur & vice-président en charge du doctorat et Directeur de l’École doctorale et Catherine Chung, directrice des affaires internationales de l’EduHK.

 

 

© Signature du partenariat stratégique entre Frédéric Villieras, vice-président en charge de la Recherche, du doctorat et de la valorisation à l’UL et Sing Kai Lo, professeur & vice-président en charge du doctorat et directeur de l’Ecole doctorale de l’EduHK.

Recherche, doctorat, international : un tiercé gagnant

En matière de formation, « l’EduHK a sollicité il y a quelques semaines à Taiwan, après avoir montré son intérêt pour des réflexions partagées avec l’Université de Lorraine en 2015 et 2016 déjà », explique Nathalie Fick, directrice des relations internationales et européennes.
Les échanges portent notamment sur des potentiels cours en anglais à l’Université de Lorraine pour les étudiants en master 2 de Hong Kong lors d’un stage long en France. « L’EduHK reçoit plus de 30 nationalités, les cours y sont assurés en chinois et en anglais. Une filière French Minor est en cours d’ouverture au niveau master, qui donnera lieu à des échanges d’étudiants » souligne Dominique Macaire, professeure en didactiques des langues et du plurilinguisme rattachée à l’équipe de recherche "didactique des langues et socio-linguistique" du laboratoire Atilf, qui a initié ce partenariat en 2015.
Suite à une demande adressée par l’EduHK au Ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche, un audit a été mené par Dominique Macaire qui ajoute « Cette section de French Minor est en bonne voie, donnant ainsi une impulsion à la francophonie dans une région historiquement très anglophone ».

Le laboratoire Atilf a accueilli la délégation pour une visite de ses installations et une découverte du Trésor de la Langue française informatisé | TLFi et des travaux récents de l’unité aux côtés d’Alain Polguère de l’équipe de recherche Lexique à l’Atilf aussi.
A noter, des échanges scientifiques et des publications communes existent déjà entre l’EduHK et l’Atilf. Des ouvertures vers d’autres coopérations en recherche sont envisagées, dans le domaine du plurilinguisme et de la petite enfance, par exemple.
La première thèse en cotutelle sera soutenue en 2018. Elle porte sur l’apprentissage du français à Hong Kong. Elle propose une entrée méthodologique innovante, peu connue en France, qui s’intéresse aux identités et aux contextes dans une perspective narrative. « Outre la signature de cette cotutelle, l’EduHK et l’école doctorale Stanislas UL envisagent de futures cotutelles de thèses, notamment en recherche sur l’interdisciplinarité en éducation » explique Cécile Bertrand-Dagenbach, responsable de l’école doctorale, « un nouveau sujet, issu du concours doctoral de l’EduHK a été soumis à l’école doctorale et aux laboratoires potentiellement intéressés ».

 

Atilf Dominique Macaire Partenariat UL

 

© Dominique Macaire et Sing Kai Lo vérifiant la 1ère convention de cotutelle signée par les partenaires fin 2016.

L’ouverture sur la société en ligne de mire

Le cœur de la visite de la délégation constituée de 12 jeunes chercheurs doctorants, a été consacré à un séminaire de recherche interculturel sur les compétences de communication, sur le modèle du concours Ma Thèse en 180 secondes. Manon Izoard, finaliste en 2014 d’Interpsy - UL a présenté sa prestation.
En fin de journée la délégation a été reçue à la Mairie de Nancy par Jean-Michel Berlemont en présence de Pierre Mutzenhardt, Président de l’Université de Lorraine, pour souder les relations au-delà de l’université. Le lendemain, une visite de l’usine Saint-Gobain à Pont-à-Mousson couronna le séjour en montrant aux doctorants de Hong Kong la longue histoire de la Lorraine dans le tissu industriel en France.
Les dimensions « International », « Doctorat », « Recherche » et « Entreprise » trouvent ainsi une déclinaison originale en Sciences humaines et sociales. La formation universitaire est reliée à la recherche et au secteur de l’emploi en Lorraine, tout en y associant les instances locales.

Un partenariat inscrit dans la durée

L’étape suivante est proche ; elle concerne la participation de deux doctorants de l’UL invités en juillet à Hong Kong à l’International Postgraduate Roundtable and Research Forum cum Summer School 2017. Plus de 300 doctorants y sont attendus, venant d’Asie et des universités partenaires de l’EduHK en Europe et aux Etats-Unis, soit au total une trentaine de nationalités. Une conférence invitée de Dominique Macaire et un atelier scientifique doctoral en anglais sont prévus dans le programme cette année.
L’université d’éducation de Hong Kong et l’Université de Lorraine souhaitent ancrer ces relations dans la durée en déployant des programmes de formation d’étudiants, des thèses, des échanges de personnels et des programmes de recherches communs.
=> Lire l’article sur Factuel, UL

 

 

Retour en images sur la visite :

 

 

 

 

dernière mise à jour : 10/05/2017 - LG/DB
© Service communication ATILF
Source : Dominique Macaire, ATILF
  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales