laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER
Accueil > Les actualités > Retour sur ... Sous le signe de l’interculturalité

Retour sur ... Sous le signe de l’interculturalité

 

Les étudiants de l’ESPÉ Lorraine se sont mobilisés à l’occasion d’une rencontre inter-composantes avec l’UFR LANSAD, au sein du DéFLE.

Jeudi 16 novembre 2017, les étudiants du parcours Ingénierie Pédagogique de l’ESPÉ de Lorraine sous la direction de Fabien Schneider, ont proposé aux étudiants ERASMUS de l’UFR LANSAD, dirigée par Anne Chateau*, du département DéFLE dirigé par F. Poncé, des activités pédagogiques sous le signe de l’interculturalité.

Cette intervention s’est faite dans le cadre de l’UE « Langues et Interculturalité » à destination des étudiants IP dont l’enseignement est assuré par Véronique Lemoine - Bresson*, en articulation avec le module de français au programme du semestre des étudiants Erasmus dont l’enseignement est assuré par A. Brisson).

Dans le cadre de cet espace organisé pour travailler ensemble, une première phase s’est déroulée autour d’une activité commune dont l’objectif était de créer une ambiance collégiale pour ensuite pouvoir mettre en débat des problématiques interculturelles : il s’agissait de se trouver trois points communs.

Première problématique

Dans la phase de prise en mains des enseignements par les étudiants IP, la première problématique interculturelle a été proposée par Laurence Chrétien.
Celle-ci avait préparé une présentation de l’œuvre d’Alice Zeniter « L’art de perdre », qui a reçu le même jour le prix Goncourt des lycéens. Laurence Chrétien a placé l’altérité au centre de son discours et a permis de discuter comment les différences peuvent être construites et comment elles peuvent être liées aux relations de pouvoir.

Seconde problématique

La seconde problématique interculturelle a amené les étudiants à valoriser leurs expériences autour d’une thématique controversée qui touchait à l’apprentissage des langues et à la notion d’inhibiteur pour lever des blocages psychologiques.

À la fin de cette rencontre, les étudiants ERASMUS ont manifesté leur intérêt pour ce genre d’initiative, qui, selon eux, leur apporte la satisfaction de se sentir reconnus au sein de l’Université de Lorraine. Les étudiants IP, quant à eux, aimeraient que leurs partenaires européens s’invitent prochainement dans les locaux de l’ESPÉ. Ils ont préparé des ateliers culturels construits à partir de l’exposition « Canon, Caresse, Carie » au Préau, issue du livre « Le dictionnaire fou du corps », écrit et illustré par par Katy Couprie.

Anne Chateau & Véronique Lemoine-Bresson sont toutes deux rattachées à l’équipe de recherche Didactique des langues et sociolinguistique de l’ATILF

 

 

 

 

 

 

 

dernière mise à jour : 26/03/2018 - LG/DB © & source : V. Lemoine-Bresson
  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales