laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER

Mots du TLFI

ESCAGASSER, verbe trans.


ESCAGASSER, verbe trans.
Région. et fam.
A. [Provence] Corriger fortement, assommer à force de coups (quelqu’un). J’entre (...) et tombe en pleine scène marseillaise : Petit malheureux, si tu touches encore à quelque chose, je t’escagasse, moi ! (M.-Th. de Saint-Paul ds L’Œuvre, 20 déc. 1941).
B. Au fig., fam. Importuner fortement, ennuyer. Synon. fam. barber, embêter, empoisonner, enquiquiner ; vulg. emmerder. Avec tous tes boniments, tu m’escagasses (LACASSAGNE, Arg. « milieu », 1928, p. 83). La voix de Bouzigues, devenue étrangement nasillarde, lui répondait : « Joseph, Joseph, tu m’escagasses... » (PAGNOL, Le Château de ma mère, 1958, p. 373 ds QUEM. DDL t. 9).
Prononc. : [], (j’)escagasse []. Étymol. et Hist. 1902 dial. « assommer de coups » (à Nantes d’apr. ESN.) ; cf. 1928 (LACASSAGNE, loc. cit., p. 83) ; 1928 fig. « importuner » (ID., ibid.). Empr. au prov. escagassa « affaisser, écraser » (MISTRAL) ; issu de l’a. prov. cagar « aller à la selle » (RAYN. ; cf. en Dauphiné, réfl. « s’accroupir » ds FEW t. 2, p. 19b), lat. cacare (v. chier) ; préf. ex- intensif.

  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales