laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER

Mots du TLFI

GÉNÉRATION, subst. fém.


GÉNÉRATION, subst. fém.
A. 1. Action d’engendrer. Assisté à un cours d’anatomie. Admiré la simplicité grandiose de la nature dans la fécondation et la génération, nulle part plus vénérable (MICHELET, Journal,

1856, p. 302) :

1.
Le produit de la génération est ou un bourgeon qui se développe en un
animal demeurant quelque temps sur le corps dont il provient, et en formant
comme une branche ou un fœtus qui se développe dans la matrice de sa mère...
CUVIER, Anat. comp., t. 1, 1805, p. 43.



En partic. Reproduction. La génération vivipare, ovipare ; la
génération asexuée, sexuée. La déesse qui préside à la génération des êtres
(DUPUIS, Orig. cultes, 1796, p. 356). Les
organes de la génération
(CABANIS, Rapp. phys.
et mor.,
t. 1, 1808, p. 420) :

2.
Pour divers que soit le mode de génération des êtres vivants, il
apparaît toujours comme une conséquence de l’accroissement cellulaire.
J. ROSTAND, La Vie et ses probl., 1939, p. 26.



Génération spontanée.
Constitution, formation d’êtres vivants à partir de
la matière inerte. C’est Needham qui le premier, au cours de recherches sur
la possibilité de la génération spontanée, a songé à utiliser la chaleur pour
détruire les germes vivants
(SER, Phys. industr.,
1890, p. 448).
2. P. ext. Action par laquelle une chose est produite, se forme ;
p. méton., le fait ou la manière de se former. La génération des
idées (Ac.). L’histoire de la génération de nos connaissances ne peut pas
consister uniquement dans l’histoire de nos moyens de connaître
(DESTUTT
DE
TR., Idéol. 3, 1805, p. 426). Le
mode de génération des tempêtes était dès lors entrevu ; il est intimement lié
au mode de génération des brouillards (HUGO, Travaill. mer,
1866, p. 132) :

3.
... Il [Tridon le Sidonien] méditait la génération des tempêtes et
des calmes, la circulation des courants tièdes, et de ces fleuves
immiscibles...
VALÉRY, Eupalinos, 1923, p. 125.



GÉOM. Production d’une figure géométrique par une ligne ou un point
supposés en mouvement. La génération d’un cylindre (Ac.). Toutes les
ellipses peuvent être considérées comme les projections d’un cercle vu en
perspective, et qu’en rattachant ainsi (...) la génération des ellipses à
celle du cercle, on trouve dans les propriétés du cercle la raison de toutes
les propriétés des courbes du genre des ellipses
(COURNOT,
Fond. connaiss., 1851, p. 302).


LING. Action de générer une phrase.
B.

P. méton.
1. a) Ensemble de ceux qui descendent d’une même origine. Synon.
descendance, postérité. La génération de Noé (Ac.).

b) Chaque degré de filiation ; laps de temps qui sépare ces degrés
de filiation (environ trente ans). Conflit de générations ; choc des
générations. La reine est une divinité jalouse qui punit les coupables jusqu’à
la septième génération
(ABOUT, Grèce, 1854,
p. 341). En l’espace de quatre ou cinq générations (TEILHARD
DE
CH., Phénom. hum., 1955, p. 238) :

4.
... M. de Charlus et Saint-Loup, par des chemins différents, et avec des
opinions opposées, étaient devenus, à une génération d’intervalle,
des intellectuels que toute idée nouvelle intéresse...
PROUST, Temps retr., 1922, p. 762.



De génération en génération. De père en fils. [Ils] ont
perdu la foi, ne pratiquent pas les rites prescrits et sont athées de
génération en génération depuis les tailleurs de pierres venus d’Espagne
(CENDRARS,
Bourlinguer, 1948, p. 79).


P. anal. Si l’on considère maintenant une masse d’uranium 235 pur, la
fission d’un noyau par un neutron en fournit au moins deux autres qui, à leur
tour, vont servir d’amorce pour la rupture de deux noyaux, libérant cette fois
quatre neutrons à la seconde génération, huit à la troisième, mille à la
dixième, un milliard à la trentième
(GOLDSCHMIDT,
Avent. atom., 1962, p. 30).


En partic. Chacune des phases successives qui marquent un
changement important dans une technique en évolution ; p. méton.,

ensemble des appareils, équipements, machines, etc. utilisant la même
technologie (d’apr. GILB. 1971). Première, deuxième,
troisième génération d’ordinateurs
(cf. LE
GARFF 1975). Le cinéma d’animation de la 2e
génération ; le rock de la 3
e génération (L’Express,
2 oct. 1972, p. 102, col. 1). Une nouvelle génération d’éléments
automoteurs doit entrer en service à la fin de 1972
(La Vie du Rail,
9 avr. 1972, p. 6, col. 1).

2. Ensemble de ceux qui vivent à une même époque et qui ont
sensiblement le même âge. La génération montante. Il y avait un ton de
génération à génération cadette
(GIRAUDOUX,
Bella,
1926, p. 55). Les hommes de la génération finissante, dont la
vieillesse avait enjambé la guerre, trouvaient pourtant que Paris déclinait
avec eux
(DRUON, Gdes fam., t. 1, 1948, p.
25) :

5.
Aujourd’hui, je vais voir mon oncle de Courmont. Il nous dit : « Oui, j’ai
été assez malade... » Je me disais : « Est-ce que le vieux bonhomme va
claquer ? » et il dit cela avec un rire naturel. Voilà la philosophie de la
génération de 1789.
GONCOURT, Journal, 1865, p. 147.

SYNT. Nouvelle, jeune, dernière génération ; les gens, les hommes
de ma génération ; la génération à laquelle j’appartiens.
Prononc. et Orth. : [].
Ds. Ac. 1694-1932.

Étymol. et Hist. 1. 1re moitié
XIIe s. generatiun « ensemble de ceux
qui vivent à la même époque » (Psautier Oxford, éd. Fr. Michel, LX, 6) ;
2. fin XIIe s. « procréation,
fonction par laquelle les êtres se reproduisent » (Sermons St Bernard,

éd. W. Fœrster, VII, 35) ; 1752 spéc. géom. (Trév. : Génération
de la cycloïde ... Génération du cône) ; 3. 1966 ling. (B.
GRUNIG, Les Théories transformationnelles ds
Linguistique,
t. 1, 1966, p. 34 : la génération des langages). Empr.
au lat. generatio « engendrement, reproduction », spéc. « descendance »
en lat. chrét. ; au sens 3 empr. à l’angl. generation terme de ling.
(1959 ds NED Suppl.2) de même orig. que le français.

Fréq. abs. littér. : 4 039.

Fréq. rel. littér. : XIXe
s. : a) 7 260, b) 3 985 ; XXe s. : a) 5 484,
b) 5547. Bbg. MERK (G.). L’Étymol. de race.
Trav. Ling. Litt. Strasbourg.
1969, t. 7, no 1, pp. 177-188. -
PEYRE (H.). Les Générations littér. Paris, 1948, 266 p.

  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales