laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER

Mots du TLFI

ORDINATEUR,
- TRICE, adj. et subst. masc.


ORDINATEUR,
- TRICE, adj. et subst. masc.
I. Adj.,
vieilli.
Qui ordonne, dispose, met en ordre. Le geste humain (...)
renonce à prendre ; il met la chose en place et la considère ; tout est
spectacle pour l’homme, et même son action. Non point doux par cela seul ;
redoutable au contraire par cette activité ordinnatrice
[sic] (ALAIN,

Propos, 1921, p.271).
Rem. On emploie de préférence auj., dans ce sens, ordonnateur, -trice.
II. Subst.
masc.
A. LITURG.,

vx. Celui qui confère le sacrement d’un ordre ecclésiastique. (Dict. XIXe
et XXe s.).
B. INFORMAT. Machine
algorithmique composée d’un assemblage de matériels correspondant à des
fonctions spécifiques, capable de recevoir de l’information, dotée de mémoires
à grande capacité et de moyens de traitement à grande vitesse, pouvant
restituer tout ou partie des éléments traités, ayant la possibilité de résoudre
des problèmes mathématiques et logiques complexes, et nécessitant pour son
fonctionnement la mise en oeuvre et l’exploitation automatique d’un ensemble
de programmes enregistrés. Éléments périphériques d’un ordinateur ;
adresse, console, pupitre d’un ordinateur ; imprimante, mémoire d’un
ordinateur ; création, enseignement assisté par ordinateur ; ordinateur de
bureau, de gestion, personnel. Une série d’ordinateurs interconnectés
disposant de mémoires internes de grande capacité et de mémoires externes
permettant l’accès au hasard
(Admin. P. et T., 1964, p.36) :


Un ordinateur n’est en fait qu’une vaste opération de mécanisation
d’un processus portant sur des données. Ces données ayant été enregistrées
dans une mémoire, à partir d’un dispositif d’entrée dans le système,
vont donc être manipulées un certain nombre de fois par certains opérateurs,
puis renvoyées soit dans une autre partie de la mémoire où elles sont stockées
en vue d’opérations ultérieures, soit à la sortie où elles seront présentées
sous une forme utilisable dans le monde extérieur.
Commun. 1971.

En compos.
Micro-ordinateur
(s.v. micro-). Mini-ordinateur (s.v.
mini-
).

Prononc. : [],
fém. [-].
Étymol. et Hist. 1. a) 1491 [éd.] "celui qui institue quelque chose"
(La mer des Histoires, II, 68a ds Rom. Forsch., 32, 117 :
Jhesucrist... estoit le nouvel instituteur et ordinateur d’icelluy [baptesme]) ;
b) fin XVIe s.-début XVIIe

s. "celui qui est chargé de régler les affaires publiques" (PASQUIER,
Lettres, II, 5 ds HUG.) ; encore ds BOISTE
1823 au sens de "celui qui met en ordre" ; 2. 1703 "celui qui confère
un ordre dans l’Église" (BOSS[UET],

2e instr. sur les passages, dissert. sur Grotius, 21 ds LITTRÉ) ;
3. 1956 informat. (Prof. J. PERRET d’apr. GILB.
1971). Empr. au lat. d’époque impériale ordinator "celui qui met en
ordre, qui règle" formé sur le supin ordinatum de ordinare,
v. ordonner. Bbg. BOUCHARD (D.), DUVAL

(N.). Calculator, computer et leurs équivalents fr. Meta. 1976,
t.21, pp.261-264. Dossiers
de mots. Néol. Marche. 1979, no 7, pp. 36-38 ; no11,
pp.53-54. MARCELLESI

(Chr.) Retour aux sources : qq. aspects du vocab. de l’informat. In : [Mél.
Guilbert (L.)
]. Paris, 1979, pp.176-177.

  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales