laboratoire Analyse et Traitement Informatique de la Langue Française (ATILF)
CNRS Université de Lorraine

Membre de
ILF
FEDER

Mots Académie

(1)RELATION. n. f. Rapport d’une chose à une autre. Ce que vous dites n’a aucune relation avec la chose dont il s’agit. Ces deux choses n’ont point de relation entre elles.
Il se dit spécialement, en termes de Philosophie, du Rapport qui est entre deux personnes, entre deux choses que l’on considère ensemble, et respectivement l’une à l’autre. La relation du père au fils, et du fils au père. La relation entre l’œil et l’objet. Une relation de cause à effet.
Il signifie aussi Commerce, liaison, correspondance et s’emploie surtout au pluriel en ce sens. J’avais des relations dans ce pays-là. J’ai avec lui des relations d’amitié. Je suis en relation avec lui depuis longtemps. Ils ont des relations ensemble, l’un avec l’autre. Mes relations se sont étendues. Avoir de bonnes, de fidèles relations. Quelques relations s’étaient formées entre nous. J’ai cessé toute relation avec lui. Relations commerciales, politiques. Il y a beaucoup de relations entre ces deux familles. L’importance des relations. Il a obtenu cet emploi par relations. Relations de bon voisinage entre deux États, entre deux nations.
Avoir des relations avec une femme, Avoir un commerce intime avec elle.
RELATION se dit, par extension et familièrement, des Personnes avec qui on est en rapport, sans être étroitement lié. Ce n’est pas un ami, ce n’est qu’une relation. Il a invité toutes ses relations.
Il désigne aussi le Récit, la narration qu’on fait de ce qui s’est passé, de ce que l’on a vu, entendu. Relation fidèle, véritable, exacte, ample, succincte, brève. Relation historique. Relation imprimée. Faire une relation. Il a donné une relation de ses voyages. La relation du siège d’une ville, d’un combat naval. Sur la relation d’un tel, on n’a point douté du fait.

  Annuaire | Contact | Courriel | Intranet | Plan d'accès | Autres sites | Crédits | Mentions légales