Discours

Équipe Discours

Les domaines de recherche de l’équipe Discours se situent dans le champ de l’analyse du discours, à l’interface avec d’autres dimensions telles que la prosodie, la syntaxe, la sémantique, l’énonciation et la pragmatique (anaphore et autres marqueurs de cohésion et de cohérence, temporalité, marqueurs de discours, etc.). 
Les recherches se font essentiellement sur des données authentiques, souvent orales, mais elles peuvent également reposées sur des exemples construits pour étudier un point particulier. Les perspectives et les méthodes sont diverses et se sont ouvertes à l’acquisition et à l’expérimentation, sur des données issues de sujets typiques et non-typiques.

 Parmi une grande variété de thématiques de recherche, les membres de l’équipe travaillent principalement sur les trois axes suivants :

1/ Marquage prosodique, lexical et grammatical
2/ Structuration rhétorique et logico-argumentative
3/ Acquisition du langage

L’équipe est également le lieu de la création, du traitement et de la gestion de ressources (ressources linguistiques, métalinguistiques et documentaires).

Activités

L’équipe Discours a comme domaine empirique l’étude de phénomènes de type discursif, c’est-à-dire relatifs à la production et à l’interprétation d’énoncés non isolés. Le cotexte et le contexte (de production et/ou d’interprétation) de ces phénomènes font partie des éléments à prendre en compte pour l’analyse de leurs propriétés. Les travaux faits au sein de l’équipe relèvent donc pour la plupart d’entre eux de ce que l’on range habituellement sous les termes de linguistique textuelle, macrosyntaxe, pragmatique, énonciation, cohérence et cohésion.

Concrètement, cela a deux conséquences :

1/ Les phénomènes décrits, même s’ils correspondent à un morphème (par exemple l’aspect verbal et dans une certaine mesure la syllabe), à un lexème (les particules, l’adjectif, les connecteurs, les pronoms, les noms, etc.), sont décrits en tant qu’ils impactent la structure du discours ou sont impactés par elle ;
2/ Les contraintes de production et d’interprétation de ces phénomènes prises en compte peuvent être inhérentes aux éléments décrits, ou peuvent être extérieures à eux et relever de stratégies ou de configurations mentales (âges, pathologies, émotions, etc.) et situationnelles particulières (monologue, interaction, écrit, oral, spontané ou non, diachronie, traduction, etc.) 

Les situations, les supports, les objets étudiés sont divers, mais les projets rencontrent tous la question principale des rapports de collaboration ou de tension entre composition et intégration, qui sont deux processus mettant en jeu les relations entre des unités simples et des unités complexes, les secondes englobant les premières. Par composition, il faut comprendre que le discours, en tant qu’unité complexe, peut être analysé comme la combinaison de constituants plus simples, selon certaines opérations et certaines contraintes liées aux constituants eux-mêmes.
Un autre point de vue, l’intégration, peut s’intéresser à l’inverse aux effets de contraintes globales sur les phénomènes plus locaux. Les constituants d’une unité discursive sont vus comme intégrés dans une structure qui les dépasse et qui n’émane pas de leurs propriétés intrinsèques.
Des recherches au sein de l’équipe portent également sur l’apprentissage de la lecture, l’acquisition du langage oral ou encore les troubles du langage.

Équipe

Responsable scientifique
  Christophe Benzitoun, maître de conférence Université de Lorraine |    |   Page personnelle

Responsable scientifique adjoint
  Samantha Ruvoletto, maître de conférence Université de Lorraine |   

Membres
  Maxime Amblard MC HDR (membre associé)
  Denis Apothéloz PREM |    |   Page personnelle
  Katarina Bartkova MC |    |   Page personnelle
  Christophe Benzitoun MC |    |   Page personnelle
  Stacy Blin Doctorante |   
  Christine Bocéréan MC |   
  Marine Borel Jeune docteure |   
  Bérengère Bouard MC |    | Page personnelle
  Emmanuelle Canut PR (membre associée) |   
  Bernard Combettes PREM |    |   Page personnelle
  Mathilde Dargnat MC |    |   Page personnelle
  Christine Da Silva Genest MC (membre associée) |    |   Page personnelle
  Ingo Feldhausen PR
  Laurine Huber Doctorante
  Magali Husianycia Jeune docteure (membre associée) |    |   Page personnelle
  Yvon Keromnes PR |    |   Page personnelle
  Annie Kuyumcuyan PR (membre associée) |   
  Lou Lee Doctorante |   
  Stéphanie Lerat MC |    |   Page personnelle
  Hélène Maire MC (membre associée)
  Caroline Masson MC (membre associée) |    |   Page personnelle
  Carlos Meléndez Quero MC |    |   Page personnelle
  Michel Musiol PR |   
  Marie-Hélène Pierre-Bruyère Doctorante |   
  Samantha Ruvoletto MC |    |   Page personnelle
  Anja Smith MC |   
  Daniel Zagar PR |    |   Page personnelle

Consulter l’organigramme structurel en ligne

Thèses de doctorat

  Vincent-Thomas Barrouillet

Vers une formalisation automatisée des déviations à la logicité dialogique du discours pathologique du sujet schizophrène.

Sous la direction de Michel Musiol (ATILF / Université de Lorraine – CNRS) et de Maxime Amblard (LORIA / CNRS – INRIA – Université de Lorraine)

 
  Samuel Buchel

Modélisation linguistique, sémantique et cognitive des incongruités et discontinuités dialogiques dans l’interaction avec le patient schizophrène. (Étape préalable à l’élaboration d’un outil informatisé à visée prodromique et diagnostique).

Sous la direction de Michel Musiol (ATILF / Université de Lorraine – CNRS) et de Maxime Amblard (LORIA / CNRS – INRIA – Université de Lorraine)

 
Laurine Huber

Text Mining at Discourse Level

Sous la direction de Yannick Toussaint (LORIA / CNRS – INRIA – Université de Lorraine) et de Mathilde Dargnat (ATILF / Université de Lorraine – CNRS)

 
  Lou Lee

Du lexique au discours : les particules discursives du français.

Sous la direction d’Yvon Keromnes (ATILF / Université de Lorraine – CNRS), de Mathilde Dargnat (ATILF / Université de Lorraine – CNRS) et de Denis Jouvet (LORIA / CNRS – INRIA – Université de Lorraine)

 
  Marie-Hélène Pierre-Bruère

Étude théorique du concept de psychopathie et réflexion de prise en charge : approche clinique, développementale, biologique, cognitive et évolutionniste.

Sous la direction de Michel Musiol (ATILF / Université de Lorraine – CNRS)

 
Consulter les résumés des thèses

Projets/Ressources

Projet EVALANG | Constituer une base de données pour comprendre les processus développementaux typiques et atypiques
(MSH Lorraine, 2019)

La recherche EVALANG Évaluation des compétences langagières d’enfants (tout-venant et dysphasiques en situations spontanées) a pour objectif principal de créer un outil d’évaluation, fiable et objectif, des compétences langagières d’enfants avec ou sans troubles du développement du langage âgés entre 5 et 7 ans. Cette grille ne peut être élaborée qu’en tenant compte des productions réelles d’enfants engagés dans des interactions verbales adulte-enfant.

Responsable : C. da Silva Genest (Université de Lorraine)
Membres : G. de Weck (Université de Neuchâtel), S. Jullien (Université de Neuchâtel), M. Le Mené (Université de Strasbourg), C. Masson (Université Sorbonne Nouvelle), A. Salazar Orvig (Université Sorbonne Nouvelle).


Les connaissances relatives à la fréquence de doublement des lettres influencent-elles l’apprentissage de l’orthographe lexicale lorsque le doublement des consonnes a une contrepartie phonologique, comme en italien ?

Les doubles consonnes en italien font l’objet de cette étude. Sur la base des recherches concernant l’anglais (Hayes et al. 2006 ; Treiman et al., 2016), notre hypothèse est que, même si la présence d’un doublet modifie la prononciation et donc permet un codage phonologique (y compris en lecture silencieuse) de la présence/absence d’un doublet en italien, les participants (des adultes alphabétisés) utilisent des contraintes de fréquence à l‘écrit pour apprendre des nouveaux mots contenants ces doubles consonnes.

Responsables : Samantha Ruvoletto (Université de Lorraine), Sébastien Pacton (Université Paris 5).


Les représentations linguistiques lexicales et sous-lexicales et leurs évolutions avec l’acquisition de l’écrit

Ce projet a pour but de comprendre la nature et la structure des représentations linguistiques lexicales et sous-lexicales et leurs évolutions avec l’acquisition de l’écrit en français. L’hypothèse au centre de cette recherche est que l’acquisition de l’orthographe influence la perception de la langue orale et également les représentations phonologiques associées aux productions phonétiques.

Responsable : Daniel Zagar (Université de Lorraine)
Membres : Katarina Bartkova (Université de Lorraine), Samantha Ruvoletto (Université de Lorraine), Hélène Maire (Université de Lorraine).


Composantes temporelles et mélodiques dans l’identification des frontières prosodiques au cours du traitement du langage parlé chez les adultes dyslexiques

Dans ce projet, nous cherchons à évaluer les compétences prosodiques d’une population d’adultes dyslexiques étudiant à l’université, dont les troubles phonologiques sont stabilisés (Miller-Shaul, 2005).

Membres : Samantha Ruvoletto (Université de Lorraine), Pascale Colé (Aix-Marseille Université), Maria Paola D’Imperio (Aix-Marseille Université).


ORFEO | Outils et ressources sur le français écrit et oral

La plate-forme ORFEO | Outils et Ressources sur le Français Écrit et Oral propose un ensemble unique de textes écrits et de transcriptions d’enregistrements en français contemporain ainsi que des outils pour les exploiter, que ce soit dans le cadre de la recherche en linguistique, en traitement automatique des langues | TAL, pour l’enseignement ou pour simplement satisfaire sa curiosité à propos du fonctionnement du français contemporain : emploi d’un mot, d’une expression ou d’une forme grammaticale (fréquence, contexte, exemples à l’écrit ou à l’oral, …). L’orientation principale a été néanmoins de se placer du point de vue du linguiste qui veut étudier les formes de l’énoncé et de ses composantes à travers les divers usages de la langue française.

ORFEO est un projet qui a été financé par l’ANR (ANR 12-CORP-0005).

Responsables : Jeanne-Marie Debaisieux (Université Sorbonne Nouvelle), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine) – pour la partie sur les données orales.

Site web : http://www.projet-orfeo.fr/


TCOF | Traitement de corpus oraux en français

Le projet « Traitement de Corpus Oraux en Français » | TCOF est né de la volonté de conserver des corpus oraux collectés dans les années 80-90 à des fins de recherches personnelles. L’équipe constituée au sein du laboratoire ATILF a élaboré l’architecture d’une première base de données de corpus alignés texte/son avec Transcriber. Celle-ci s’est progressivement enrichie à partir des années 2000 grâce à la collaboration d’autres chercheurs & enseignants-chercheurs, d’Ingénieurs techniciens CNRS et d’étudiants en sciences du langage de l’université de Lorraine. Aujourd’hui, l’équipe met à disposition de la communauté scientifique une partie de ses ressources. Cette mise à disposition est progressive, au fur et à mesure du traitement des données.

Responsables : Virginie André (Université de Lorraine), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine), Emmanuelle Canut (Université de Lille), Caroline Masson (Université Sorbonne Nouvelle), Jeanne-Marie Debaisieux (Université Sorbonne Nouvelle).


FRACOV | Français contemporain vernaculaire

Mise à disposition de fiches descriptives portant sur le français vernaculaire.

Financement : ILF

Responsables : Pierre Larrivée (Université de Caen), Florence Lefeuvre (Université Sorbonne Nouvelle).
Rédaction de notices : Christophe Benzitoun (Université de Lorraine)

Site web : http://fracov.org


EGF | Encyclopédie grammaticale du français

Mise à disposition de fiches portant sur la grammaire du français.

Financement : DGLFLF

Responsables : Denis Apothéloz (Université de Lorraine), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine), Claire Blanche-Benveniste (Université de Provence), Marie-José Béguelin (Université de Neuchâtel), Dominique Willems (Université de Gand), José Deulofeu (Aix-Marseille Université), Peter Lauwers (Université de Gand), Gilles Corminboeuf (Université de Fribourg), Alain Berrendonner (Université de Fribourg), Jeanne-Marie Debaisieux (Université Sorbonne Nouvelle).
Rédaction de notices : Mathilde Dargnat (Université de Lorraine), Bernard Combettes (Université de Lorraine), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine).

Site web : http://encyclogram.fr


Interventions au sein du Réseau d’éducation prioritaire (REP+) La Fontaine


Cette collaboration avec le REP+ La Fontaine prend la forme de formations et de conférences auprès des enseignants, mais aussi de recherches actions pour essayer de mettre en évidence les difficultés rencontrées par les élèves et essayer de proposer des pistes de remédiation.

Membres : Alain Polguère (Université de Lorraine), Veronika Lux-Pogodalla (ATILF), Bérengère Bouard (Université de Lorraine), Bernard Combettes (Université de Lorraine), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine), Mathilde Dargnat (Université de Lorraine), Emmanuelle Carette (Université de Lorraine), Emmanuel Thiébaut(Université de Lorraine).


DFS | Donnez votre français à la science

L’objectif de ce projet financé par la DGLFLF est de développer et mettre librement à disposition une plateforme de collecte de données orales et écrites.

Responsable : Julie Glikman (Université de Strasbourg)
Membres : Jean-Philippe Goldman, Philippe Boula de Mareüil (LIMSI), Christophe Benzitoun (Université de Lorraine), Mathieu Avanzi (Sorbonne Université)


Grande Grammaire du Français

Grammaire à paraitre en 2021.

Responsables : Anne Abeillé (Université de Paris), Danielle Godard (Université de Paris), Antoine Gautier (Sorbonne Université).
Rédaction de sections : Bernard Combettes (Université de Lorraine), Mathilde Dargnat (Université de Lorraine).


DECLICS | Dispositifs D’études Cliniques sur les Corpus de Santé

Financement : MSH Clermont

Responsables : M. Blasco (Université Clermont-Auvergne), E. Slusarczyk (Université de Clermont-Auvergne).
Membre : Mathilde Dargnat (Université de Lorraine).


PROTEXT

Étude des processus de textualisation : modélisations linguistiques, psycholinguistique et d’apprentissage automatique.

Financement : ANR

Responsable : Georgeta Cislaru (Université Sorbonne Nouvelle).
Membres du laboratoire : Christophe Benzitoun (Université de Lorraine), Mathilde Dargnat (Université de Lorraine)

Publications

Liste non exhaustive

  Apothéloz D. 2019. « A propos des emplois dits ‘passés’ du futur antérieur ». Langue française 201, 61-77.

  Amblard M., Musiol M., Rebuschi M. (eds). 2019 (sp). Incoherence of Discourse. Formal and Conceptual issues of Language, Springer.

  Bocéréan C., Dupret E., & Feltrin M. 2019. Maslach Burnout Inventory – General Survey: French validation in a representative sample of employees. SCIREA Journal of Health 3, 24-41.

  Benzitoun C. & Rebuschi M. (eds) (à par.).  Les corpus en sciences humaines et sociales, Collection MSH Lorraine.

  Bouard B., Mosca A. 2019. « Attribut et prédicat dans les grammaires françaises et italiennes », in Grammaticalia, Hommage à Bernard Colombat, dir. J.M. Fournier et al., ENS éditions,  71-82.

  Combettes B., Marchello-Nizia C., Prévost S. (eds). (en cours) Grande Grammaire historique du français, de Gruyter.

  Dargnat M., Combettes B. (accepté). « Le souvenir du contexte. Rémanence et grammaticalisation des marqueurs discursifs », Le Français Moderne, 9 p.

  Huber L., Toussaint Y., Roze C., Dargnat M., Chloé Braud C. 2019. « Aligning Discourse and Argumentation Structures using Subtrees and Redescription Mining”. Proceedings of the 6th International Workshop on Argument Mining, ACL, 35-40.

  Lee L., Bartkova K., Jouvet D., Dargnat M., Keromnes Y. 2019. « Can prosody meet pragmatics ? Case of discourse particles in French », ICPhS 2019, Melbourne, 5 p.

  Maire H., Agnoletti M. F. & Zagar D. 2019. L’embarras, émotion ambivalente et complexe: une présentation théorique. L’Année Psychologique, 119(2), 199-242.

  Meléndez Quero C. 2019 (sp). « Hacia una pragmalingüística integral: el caso de por fin como recurso de (des)cortesía en el discurso digital y político », Pragmalingüística, 27.

  Ruvoletto S. (accepté). ”Literacy acquisition: a plus factor in French children’s word segmentation after 5 years of age”. Language and Literacy.

Consulter les publications de l’ATILF sur HAL