Séminaires atilf

Séminaires de l’ATILF

Présentation / objectifs / types de séminaires
Les séminaires de l’ATILF ont pour objectif de :

Promouvoir des échanges autour des projets scientifiques de l’ATILF ou de projets extérieurs abordant une thématique voisine ;
Diffuser et partager une information sur les thèmes et travaux propres à l’UMR contribuant à la réflexion critique sur les orientations des projets de recherche en cours ou en phase préparatoire au sein du laboratoire.

Ils s’articulent autour de deux types de rencontres :

  Les séminaires ATILF font intervenir des conférenciers extérieurs ou internes au laboratoire et abordent des sujets variés et à portée générale pouvant intéresser l’une ou l’autre des thématiques du laboratoire (Didactique, Discours, Syntaxe, Lexique, Morphologie, Sémantique, Linguistique historique, Ressources et normalisation). Elles sont planifiées par Gabrielle Hirchwald sur proposition des membres du laboratoire.
  Les séminaires techniques sont un lieu d’échanges autour d’outils utilisés dans le laboratoire ou de méthodologies informatiques pour la linguistique ; Olivier Servas en assure la responsabilité.

Deux autres types de rencontres ont eu lieu

  Les séminaires de syntaxe-morphologie et sémantique de 2006 à 2012.
  Les séminaires de méthodologie en étymologie et lexicologie historique en 2005 et 2006.

Les séminaires de l'ATILF en vidéo
Proposer un séminaire
Pour proposer une conférence/atelier/séminaire scientifique, la procédure est la suivante :

Pour les séminaires ATILF, contacter
  
  

Documents à lire et à remplir :
Formulaire de demande de Séminaire ATILF
Procédure à suivre pour un intervenant interne
Procédure à suivre pour un intervenant externe | Demande d’ordre de mission ATILF
Autorisation d’enregistrement et cession des droits

Les séminaires de l’ATILF ont lieu :
de préférence le dernier vendredi de chaque mois de 13h30 à 14h30.
exceptionnellement un autre jour en fonction des disponibilités des intervenants extérieurs.

Les séminaires se tiennent en salle A104 (70 voire 100 places assises) ou en salle G04 (70 places assises) ou en salle Imbs (80 places assises), selon la disponibilité des salles et les besoins d’enregistrement.

Pour les séminaires techniques, contacter
  

S'abonner / se désabonner à la liste de diffusion des séminaires
S’abonner à la liste de diffusion des séminaires
Vous souhaitez vous abonner à la liste de diffusion des séminaires ATILF pour recevoir les informations concernant les prochains séminaires (date, lieu, intervenant, titre, résumé), il vous suffit d’envoyer un courriel à l’adresse en précisant comme sujet subscribe info-seminaires-atilf votre prénom votre nom.Vous recevrez un courriel de confirmation à votre adresse mail.Se désabonner de la liste de diffusion des séminaires
Vous souhaitez vous désabonner de la liste de diffusion des séminaires ATILF, il vous suffit d’envoyer un courriel à l’adresse en précisant comme sujet unsubscribe info-seminaires-atilf.

Calendrier des séminaires de l’ATILF

Séminaire ATILF

Construire un nouveau récit en didactique de la prononciation des langues dites "étrangères" : réflexions sociophonétiques autour de l'agentivité

Grégory Miras (ATILF / Université de Lorraine - CNRS | INSPE de Lorraine)

30 septembre 2022 | 13:30

Nancy | Campus Lettres et Sciences Humaines | Bâtiment A | Salle A104 et visoconférence (Lien de connexion)

Voir l'affiche du séminaire

Résumé

Traditionnellement, la prononciation est considérée comme le « parent-pauvre », un objet « délaissé » ou encore le « cinderella » dans la littérature scientifique anglophone. Cette présentation s’attachera dans un premier temps à déconstruire cette représentation à travers une approche épistémologique de la didactique de la prononciation. Analyser cette situation conduira à déterminer un continuum de possibilité pour l’apprenant·e allant de : 1) l’imitation d’un modèle, 2) l’intelligibilité, la compréhensibilité et la fluence, 3) une agentivité sur l’accent. Partant de ce constat et des implications tant didactiques que pédagogiques de l’adoption majoritaire de l’une de ces voies, nous proposerons de prendre temporairement le chemin d’une médiation de la prononciation. Nous appuierons les grands principes de cette médiation sur une approche sociophonétique (Zimman, 2020) reconnaissant la place d’une agentivité (Al-Hoorie, 2014) des individus dans la construction d’un ego langagier (Guiora & Acton, 1979). En parallèle, les travaux sur la théorie des systèmes dynamiques (Verspoor, De Bot, & Lowie, 2011) et du translanguaging (García & Lin, 2017) nous permettront de mieux comprendre que les mélanges au sein du répertoire des individus sont normaux lors du développement langagier et que ce dernier est dynamique tout au long de la vie.

Nous nous appuierons sur les résultats de plusieurs études portant sur des terrains et convoquant des méthodologies différentes (analyse de discours télévisés, formation de formateur·rice·s, recherche-action, corpus d’articles scientifiques) dans le but de participer à une réflexion croisée permettant d’élargir le propos par rapport aux terrains convoqués. Les données permettent de confirmer que l’accent émerge bien d’une reconstruction et d’une co-construction au sein d’interactions écologiques. Aussi, chaque locuteur et chaque locutrice reconnu·e comme ayant un « accent » dispose d’un éventail de stratégies agentives lui permettant soit de tolérer cette situation soit de renverser la verticalité interactionnelle. Ces réflexions ouvrent sur l’intérêt de la mise en place d’une médiation de la prononciation en langues additionnelles (Miras, 2021a, 2021b).

 

Al-Hoorie, A. H. (2014). 7. Human Agency : Does the Beach Ball Have Free Will? Dans Z. Dörnyei, P. D. MacIntyre, & A. Henry (Éds), Motivational Dynamics in Language Learning (pp. 55‑72). Bristol, Blue Ridge Summit: Multilingual Matters. https://doi.org/10.21832/9781783092574-009

García, O., & Lin, A. M. Y. (2017). Translanguaging in Bilingual Education. Dans O. García, A. M. Y. Lin, & S. May (Éds), Bilingual and Multilingual Education (pp. 117‑130). Cham: Springer International Publishing. https://doi.org/10.1007/978-3-319-02258-1_9

Guiora, A. Z., & Acton, W. R. (1979). Personality and language behavior : A restatement. Language Learning, 29(1), 193‑204. https://doi.org/10.1111/j.1467-1770.1979.tb01059.x

Miras, G. (2021a). Didactique de la prononciation en langues étrangères : De la correction à une médiation. Paris: Editions Didier.

Miras, G. (2021b). Didactique de la prononciation en langues étrangères : Une réconciliation transdisciplinaire à construire. French post-doctoral degree allowing to supervise PhD students. Université Sorbonne Nouvelle. Repéré à https://halshs.archives-ouvertes.fr/tel-03283517

Verspoor, M., De Bot, K., & Lowie, W. (Éds). (2011). A dynamic approach to second language development : Methods and techniques. Amsterdam ; Philadelphia: John Benjamins Pub. Company.

Zimman, L. (2020). Sociophonetics. Dans J. Stanlaw (Éd.), The International Encyclopedia of Linguistic Anthropology (pp. 1‑5). (S.l.): American Cancer Society. https://doi.org/10.1002/9781118786093.iela0363

Actualité de septembre 2022

Séminaire ATILF

La structure interne des écritures (2). Et les japonais écrivirent la syllabe…

Daniel Zagar (ATILF / Université de Lorraine - CNRS)

10 juin 2022 | 10:30

Nancy | Campus Lettres et Sciences Humaines | Bâtiment A | Salle A104

Voir l'affiche du séminaire

Vidéo et résumé

 
 

Les Sumériens et les Chinois ont construit un système d’écriture ‘pleine’, c’est-à-dire capable de représenter tout ce qui est exprimé par la parole. Dans les deux cas, la langue est composée majoritairement de morphèmes monosyllabiques : cette particularité a permis de dénoter tous les mots nouveaux par combinaison d’un caractère qui représente le signifiant et d’un autre qui représente le signifié. Ce procédé n’est cependant pas praticable pour les langues ‘polysyllabiques’. Comment alors écrire les mots polysyllabiques ?

Après une rapide présentation de l’écriture japonaise, nous verrons comment les Japonais ont résolu le problème et ainsi créé un nouveau système d’écriture.

Actualité de mai 2022

Séminaire ATILF

Le Dictionnaire des francophones

Noé Gasparini (Responsable du Dictionnaire des francophones, Institut International pour la Francophonie - Université de Lyon)

13 mai 2022 | 10:00

Nancy | Campus Lettres et Sciences Humaines | Bâtiment G | Salle G 04

Voir l'affiche du séminaire

Résumé

Le Dictionnaire des francophones est un dictionnaire collaboratif numérique ouvert qui a pour objectif de rendre compte de la richesse du français parlé au sein de l’espace francophone. C’est un projet institutionnel novateur qui présente à la fois une partie de consultation au sein de laquelle sont compilées plusieurs ressources lexicographiques, et une partie participative pour développer les mots et faire vivre la langue française.

https://www.dictionnairedesfrancophones.org/

Actualité de mai 2022

Séminaire ATILF

Discourse analysis

Anita Fetzer (Universität Augsburg)

9 mars 2022 | 14:15

Nancy | Campus Lettres et Sciences Humaines | ATILF | Bâtiment CNRS | Salle Paul Imbs et visoconférence (Lien de connexion)

Voir l'affiche du séminaire

Résumé

Page personnelle d’Anita Fetzer

Séminaire

Horaire : 14h15 – 16h00 (salle Imbs)

Titre : Discourse analysis

Résumé : This seminar examines topics in discourse analysis, comparing and contrasting the conceptions of discourse as conversation, discourse as critical discourse, discourse as dialogue, and discourse as grammar. Particular attention is given to the connectedness between discourse and context, and discourse and pragmatics.

Some bibliographical data
Fairclough, N. 2003. Analysing Discourse. Textual Analysis for Social Research. London: Routledge.
Linell, P. 1998. Approaching Dialogue. Amsterdam: John Benjamins.
Van Dijk, T. 2009. Society and Discourse. How Social Contexts Influence Text and Talk. Cambridge: Cambridge University Press.
Widdowson, H. 2004. Text, Context, and Pretext. Critical Issues in Discourse Analysis. Oxford: Blackwell.

Atelier à destinations des doctorants

Horaire : 16h30 – 18h00 (salle Imbs)

Titre : How to write and publish research papers – with reference to (discourse) pragmatics

Résumé : This (interactive) seminar discusses current policies and practices in publishing research papers internationally, focusing on different kinds of outlets: international journals, but also peer-reviewed monographs and edited volumes on special themes, and conference proceedings. It addresses questions regarding the publication process in general and provides more details on particular issues, such as what counts as a research paper in the Anglo-American context and how do I write such a paper, what are the general expectations of editors, reviewers and publishers, what do researchers need to consider when submitting their papers and what is a double-blind reviewing process. The expectations of reviewers and editors are illustrated with some close reading of anonymized excerpts for acceptances and rejections, and the outline of research papers on discourse pragmatics.

Actualité de février 2022