Morphologie constructionnelle

Axe Morphologie constructionnelle

 

Thèmes de recherche développés de cet axe

Morphologie lexicale

Cadre théorique
La morphologie lexicale telle que nous la pratiquons au sein de l’axe de recherche « Morphologie constructionnelle » de l’équipe de recherche Lexique se situe dans une approche lexématique (par opposition à morphématique). Nos travaux se situent dans la lignée des travaux initiés par Aronoff, qui considère depuis les années 70 le morphème comme unité non opérationnelle dans la description générale de la morphologie des langues.
La morphologie lexicale est l’étude de la covariation systématique du sens et de la forme dans les lexèmes construits. Une règle de construction de lexème constitue la généralisation opérée à partir de données observables.
Cela suppose deux sous-entendus :
Un travail sur la production réelle des scripteurs (output)
Une étude de la relation qu’entretiennent ces outputs avec une autre unité lexicale que l’on nomme base.
Nos recherches sont menées sur le français et le slovaque.

Méthodologie
Nous développons une morphologie à la fois extensive, c’est-à-dire une morphologie où les données occupent une place centrale, ainsi que basée sur l’usage, qui nécessite donc de recueillir des données attestées sur différents supports (corpus journalistique et Toile), mais pas nécessairement enregistrées dans les dictionnaires. Cela nous permet d’être au plus près de la création morphologique et, ainsi, d’identifier les différents paramètres mis en jeu.

Thèmes développés
Les travaux des membres de la thématique Morphologie lexicale peuvent être organisés en trois pôles :

1/ Compétition phonologie-sémantique dans la construction lexicale : les paramètres de bonne construction morphologique, tant phonologiques que sémantiques, font parfois apparaître des contraintes contradictoires.
2/ Description de la sémantique de procédés constructionnels.
3/ Motivation des scripteurs dans la création de néologismes.

Morphologie computationnelle
Constitution et maintenance d’outils pour l’analyse automatique du lexique morphologiquement construit.
Acquisition automatique de traits lexicaux induits par la morphologie

 

Membres de cet axe

Stéphanie Lignon, maître de conférence à l’Université de Lorraine
Fiammetta Namer, professeur à l’Université de Lorraine

 

Programme de recherche 2013 – 2018 de cet axe

Règles versus analogie : synergie en TAL – Traitement automatique de la langue

Comparaisons et validations croisées, entre deux systèmes d’analyse morphologique automatique à fonctionnement apparemment opposé : DériF (règles motivées linguistiquement) versus Morphonette (génération de séries et de familles à partir de l’application de faisceaux de contraintes). Avec N. Hathout.

Fiammetta Namer

Mots clés : TALN, analyse morphologique, système basé sur règles, analogie, familles morphologiques

Le locuteur face aux créations morphologiques sur Internet

Comment sa créativité se manifeste-t-elle ? Quelles sont ses motivations ?
Morphologie extensive, règles, séries et familles : la théorie morphologique face aux nouvelles données. Sur- et sous-marquage (avec N. Hathout).
Différentes situations de concurrence (base et/ou affixe) : une typologie (avec G. Dal).

Fiammetta Namer, Stéphanie Lignon

Mots clés : internet, morphologie extensive, usage/norme, sociolinguistique, concurrence affixale, décalage sens/forme.

Morphologie lexématique, lexique, langue orale et LSF

Y a-t-il une morphologie en LSF ? Comment s’organise le lexique ?

Fiammetta Namer, Stéphanie Lignon
Projet de recherche en collaboration avec l’UMR STL (Univ. Lille 3) et/ou SFL (Univ. Paris 8).

Mots clés : morphologie lexématique, organisation du lexique, français oral, Langue des signes française.

Base de donnée morphologique multilingue

Traduction français/italien/anglais des lexèmes morphologiquement construits, à partir de l’étude effectuée sur des corpus parallèles.
Objectifs :

enrichir un dictionnaire multilingue par une description des règles morphologiques linguistiquement justifiée ;
donner un éclairage contrastif aux propriétés des règles morphologiques de chaque langue étudiée ;
offrir une méthodologie pour l’apprentissage du vocabulaire néologique construit en langue seconde.

Fiammetta Namer, Stéphanie Lignon
Projet envisagé en collaboration avec B. Cartoni (Univ. de Genève), promoteur du projet, et M.-A. Lefer (Institut libre Marie Haps, Brussels).

Mots clés : morphologie, base de données, linguistique contrastive, corpus parallèles, apprentissage des langues.

Composition Médicale en Terminologie

Réalisation d’une description de la langue médicale et de ses régularités, afin de contribuer à assurer une meilleure communication entre spécialistes et patients. Notamment, le projet se focalise sur les formations les plus opaques dans la langue médicale – les compositions néoclassiques mettant en jeu au moins un constituant issu du fonds patrimonial (latin ou grec), comme, par exemple, mononévrite, interplévricostal, antipyogène, polyneuropathie ou anosognosie.

Fiammetta Namer, Stéphanie Lignon
Projet élaboré en collaboration avec les UMR STL et URECA (Univ. Lille 3/Lille 1), l’UMR CLLE-ERSS (Toulouse 2), LIM&BIO (Univ. Paris 13).

Mots clés : morphologie, composition, composés néoclassiques, lexique, acquisition, corpus.

Les noms d’humains, classification et construction

Hiérarchiser les noms +hum demande de prendre en compte des facteurs différents de ceux que l’on rencontre habituellement dans les travaux de classification des noms en général, et des noms d’entités animées non humaines en particulier. Comment classe-t-on les noms d’humains ? Quel rôle joue la morphologie ?

Fiammetta Namer, Stéphanie Lignon
Projet piloté par C. Schnedecker (UMB), W. Mihatsch (Univ. Bochum), N. Flaux et D. Stosic (Univ. d’Artois)

Mots clés : noms +humain, noms communs, noms propres, agent, relation, génériques, classification, sémantique lexicale, morphologie, pragmatique, comparaison français-allemand.

Projet ILF, « Manuel de Morphologie »

Depuis 2006

Dirigé par G. Dal (STL, UMR 8163)
Membres : D. Amiot (STL, UMR 8163), G. Boyé (CLLE-ERSS, UMR 5263), G. Dal (STL, UMR 8163), B. Fradin (LLF, UMR 7110), F. Kerleroux (Professeur émérite, Modyco, UMR 7114), S. Lignon (ATILF, UMR 7118), F. Montermini (CLLE-ERSS, UMR 5263), F. Namer (ATILF, UMR 7118), F. Villoing (SFL, UMR 7023).