Podcast Sciences en Lumière Mathilde Huguin

Podcast Lumière sur les néologismes politiques avec Mathilde Huguin

À l’occasion des élections présidentielles et législatives, Mathilde Huguin, Docteure en sciences du langage, plus précisément morphologue, à l’équipe Lexique à l’ATILF, s’est prêtée au jeu des questions-réponses lors d’un podcast proposé par Sciences en Lumière.

À travers cette discussion animée par Véronique Bronner (coordinatrice de Sciences en Lumière), Mathilde apporte son expertise en morphologie dite constructionnelle, discipline des sciences du langage qui étudie les corrélations de sens et de forme des mots construits. Une de ses recherches actuelles consiste à analyser les mots issus d’anthroponymes (noms propres de personnes) de personnalités politiques françaises contemporaines.

Écouter le podcast et aussi sur | https://bit.ly/3mBZkl4 | et aussi sur https://apple.co/3HaohgY

| Page personnelle

 

Consulter le lexique qui accompagne ce podcast
Anthroponymie, nom commun féminin : science qui étudie les anthroponymes, c’est-à-dire les noms propres de personnes. Avec la toponymie, qui est la science qui étudie les noms propres de lieux, il s’agit d’une des composantes théoriques principales de l’onomastique* (étude de l’origine et de l’évolution des noms propres), elle-même une composante de la lexicologie.

Déonomastique, nom commun féminin : science qui étudie les mots issus de noms propres.

Déonomastique, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonyme*, éponyme* et onomatisme*). Ex. : Le mot « poubelle » est le déonomastique de « Poubelle », nom de famille du préfet Eugène Poubelle.

Déonyme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, éponyme* et onomatisme*) et qui désigne le plus souvent un nom commun. Ex. : le mot « tweed », qui désigne un tissu, est issu du nom propre du fleuve écossais « Tweed ».

Désanthroponymique, nom commun masculin : mot issu d’un anthroponyme, c’est-à-dire d’un nom propre de personne. Ex. : le mot « chiraquisme » est un désanthroponymique issu du nom de famille de « Jacques Chirac ».

Éponyme, nom commun masculin : (1) mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et onomatisme*). (2) Ce terme peut, à l’inverse, désigner le nom propre à la base d’un autre mot.

Hypocoristique, nom commun masculin : mot qui exprime une intention affectueuse. Ex. : les mots « fillette », « doudou » ou « Floflo » (pour désigner Florence) sont des hypocoristiques.

Néologisme, nom commun masculin : mot de création récente ou emprunté depuis peu à une autre langue. Ex. : les « NFT » et le « wokisme » sont des néologismes qui font leur entrée dans le dictionnaire Larousse 2023.

Occasionnalisme, nom commun masculin : mot créé « pour l’occasion », c’est-à-dire répondre à un besoin immédiat (comme faire rire, choquer, provoquer, etc.) dans un contexte donné (comme un commentaire sur un réseau social, une chronique humoristique à la radio, etc.). Ex. : dans le contexte « Désolé de vous interruptionner pendant votre travaillationnage » les mots « interruptionner » et « travaillationnage » sont créés pour faire rire le lecteur (exemple issu de l’article A propos des occasionnalismes).

Onomastique, nom commun féminin : science qui étudie les noms propres (leur origine, leur évolution, etc.).

Onomatisme, nom commun masculin : mot issu d’un nom propre (parfois synonyme de déonomastique*, déonyme* et éponyme*).

 

Découvrir le portrait de Mathilde Huguin

Lire l’entretien de Mathilde Huguin « Serez-vous macroniste, maroninomaniaque ou mélenchonien ? »